Atelier Cépages
Publiée le dimanche 26 mars

 

 

Cépage : variété de vigne. A l’instar de beaucoup de végétaux, il n’existe pas une variété de vigne mais des milliers qui se distinguent par une feuille, des baies, des formes et des couleurs de grappes différentes. Chaque cépage donne également un parfum et un goût différents aux vins, ce que les œnologues appellent l’expression variétale du cépage, par exemple le goût de musc caractéristique du muscat. L’étude des cépages est appelée ampélographie, du grec ampelos, vigne et graphein, écrire.

La réglementation européenne n’autorise que la commercialisation des vins produits avec les cépages de type vitis vinifera à l’origine de très nombreux cépages (cabernet, merlot, pinot, sauvignon, chenin etc.) auxquels sont apparentées les nouvelles vignes résistantes ou cépages interspécifiques (entendu dans le sens où vitis vinifera est le principal géniteur).

Le vitis vinifera, rappelons-le, serait originaire de Transcaucasie, mais c’est dans le bassin méditerranéen qu’il s’est particulièrement développé et où il fut domestiqué par les premières civilisations.

Il comprend de très nombreuses variétés (cépages) qui ont une tendance naturelle à se reproduire et à se croiser par pollinisation.

 

Plus de 6000 cépages à travers le monde

Au fil du temps, nombre de cépages – on en a répertorié plus de 6 000 à travers le monde – s’adaptèrent si particulièrement bien à la terre de France que très vite furent oubliées leurs origines. Partout, pinot signifie Bourgogne, un cépage unique qui fut pour la première fois identifié et nommé en 1375. Chaque région, chaque vignoble, semble illustrer ce que proclamait au XVIe siècle Olivier de Serres : Le génie du vin est dans le cépage, et dans son terroir, faut-il ajouter, avec comme autre facteur déterminant le climat. On en arrive alors à ces mariages heureux Rhin et riesling, Loire et chenin blanc, Médoc et cabernet sauvignon, Champagne et chardonnay, Jura et mondeuse, etc. Une trentaine de cépages seulement sont reconnus pour donner des vins de qualité. Ils sont qualifiés de cépages nobles.

Le vignoble français comme partout dans le monde est marqué par l’irrésistible ascension des six grands cépages :

cabernet sauvignon,

pinot noir

chardonnay

merlot

chenin blanc

syrah

(Source Dico du vin)